Vous êtes ici : Accueil > Services en ligne > Actualités > Un "tsunami" pour l'apprentissage.

Services en ligne

Un "tsunami" pour l'apprentissage.

La suppression, sans aucune concertation, de l’indemnité compensatrice de formation versée aux employeurs d’apprentis est un véritable non-sens. Aussi, le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) ne peut qu’appuyer l’Association des Régions de France pour que cette prime soit conservée dans l’objectif d’accompagner les chefs de petites entreprises dans leur effort d’accueil des apprentis. En effet, le temps de formation d’un apprenti impacte toujours l’équilibre économique d’une entreprise. Nier cette réalité est une catastrophe pour l’apprentissage.

 

De même, priver les CMA, qui gèrent en direct la formation de plus de 180.000 apprentis, des ressources qui leur permettent d’équilibrer tant bien que mal le financement de leurs Centres de Formation des apprentis (CFA) va réduire de façon drastique la capacité des entreprises artisanales à accueillir ces apprentis.

 

Ces décisions sont en contradiction totale avec les déclarations récentes du Président de la République qui a fait de l’emploi des jeunes une priorité en France et en Europe.

 

 

Une application stricte et aveugle de ces mesures serait une véritable catastrophe pour l’apprentissage dans l’artisanat et une difficulté supplémentaire pour des dizaines de milliers de jeunes de notre pays.

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
 
Haut de page