Vous êtes ici : Accueil > Services en ligne > Actualités > GILETS JAUNES

Services en ligne

GILETS JAUNES

La Région Normandie annonce ce lundi 28 janvier 2019 qu’elle va soutenir les artisans et commerçants de proximité dont l’activité a été impactée par les mouvements sociaux des dernières semaines.

La Région Normandie a décidé, lundi 28 janvier 2019, « d’adapter ses dispositifs de soutien pour accompagner les artisans et les commerçants de proximité dont l’activité a été impactée par les mouvements sociaux ».

Pour compenser la baisse du chiffre d’affaires, liée aux manifestations des Gilets jaunes des derniers mois, la Région propose deux modes de soutien.

Tout d’abord, une co-garantie des prêts (jusqu’à 70 %) que les commerçants solliciteraient auprès des banques. La Région, abondant le fonds Société interprofessionnelle artisanale de garantie d’Investissements (Siagi), y apportera 100 000 € supplémentaires. Ce fonds permet aux entreprises artisanales et de proximité d’accéder plus facilement aux crédits grâce à une offre de garantie.

Les artisans et commerçant ont trois mois pour déposer leur dossier à partir de ce lundi 28 janvier 2019.

Prêt auprès de la Banque publique d’investissement

Le second mode de soutien est le recours au dispositif Croissance TPE (Très petites entreprises) Normandie. Il permet aux commerçants et artisans d’obtenir de la Banque publique d’investissement (BPI) un prêt de 10 000 € à 50 000 €. Il s’adresse aux TPE de plus de trois ans et d’au moins trois salariés.

Ce dispositif existe déjà depuis plusieurs années. Mais Hervé Morin s’engage à « effectuer des démarches auprès de la BPI pour que ces demandes soient examinées à l’aune des difficultés que rencontrent certains artisans et commerçants depuis quelques mois ».

Une demande au Premier ministre

Le 28 décembre 2018, Hervé Morin, le président de la Région, a également sollicité le Premier ministre, Édouard Philippe , « en demandant à l’État d’exonérer temporairement de cotisations sociales les commerçants et les artisans ».

Le Premier ministre ne proposant qu’un étalement des cotisations, Hervé Morin a réitéré sa demande en faveur de l’exonération, et « la Région Normandie a donc pris ses responsabilités en proposant en commission permanente le dispositif de garantie ».

Dans un courrier adressé à Hervé Morin mi-janvier, le groupe d’opposition des socialistes et radicaux demandait au président de Région que la collectivité intervienne pour soutenir les commerçants et artisans.

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
 
Haut de page